Haïti-Musique : BIC signe « Recto-Vèso »

Le chanteur Roosevelt Saillant dit BIC a procédé, dans la soirée du samedi 13 décembre 2014, à la vente signature de Recto Vèso, son dernier album, au complexe Royal Oasis, à Petion-Ville. Une occasion exceptionnelle pour les fans du chanteur qui, du même coup, ont eu le privilège de déguster en live les titres gravés sur ce nouveau disque.

Après une résidence en créations artistiques en France où il a eu la chance de peaufiner une partie de son dernier disque, BIC revient au pays avec recto vèso, un album bilingue qu’il présente comme un tournant décisif de sa carrière d’artiste.

Soucieux de progresser musicalement, l’ancien chanteur de FLEX confirme vouloir percer d’autres plafonds et diriger ses messages vers des canaux universels, en vue d’atteindre un plus large public.

Samedi soir, plusieurs centaines de fans venus de partout, observaient une longue file d’attente pour se procurer le nouvel album du chanteur surnommé « Tizon Dife » (« étincelles », en français) et dont le studio d’enregistrement du même nom est réputé pour avoir produit ses disques.

Recto Vèso est un album de 12 titres dont 8 sont écrits en créole et 4 en français, question pour le chanteur-ambassadeur de l’Organisation Internationale de la Francophonie d’élargir le cadre et tester le marché international. A l’exception d’Introspection qu’on a déjà croisée sur le projet, Kreyòl chante Keyòl konprann, sorti en 2012, ce disque offre des textes inédits que le chanteur a composés lors de sa .résidence à la cité internationale des arts, à Paris.

A travers ce nouvel opus, BIC dit vouloir charrier les problèmes sociaux majeurs qui dépassent le cadre haïtien pour devenir mondiaux tels que la faim, le chômage, etc.

Bien entouré sur scène de son quintet de musiciens et de deux choristes, le chanteur a fait salle comble avec un public qui en redemandait encore et encore à chaque morceau interprété.

Tel un hymne visant à déplorer la dégradation de la vie et de l’environnement dans la capitale haïtienne, c’est la chanson « pòtoprens » jouée en version électronique qui a ouvert le spectacle pour lequel tant de gens ont été mobilisés.

Durant deux heures de temps de musique non stop, le chanteur en a profité pour revisiter quelques anciens tubes inscrits dans son répertoire musical, vieux de plus de dix ans.

Marie Laurence J. Lassègue (IDEA), la protectrice du citoyen le Dr. Florence Elie, des représentants de la FoKal et de l’Institut Français d’Haïti, des artistes amis du chanteur, sa femme ainsi que son père ont assisté à ce concert-événement au cours duquel BIC et son groupe ont été ovationnés debout.

Quoi de neuf ?

Apres avoir clôturé dimanche soir en beauté la deuxième édition de la FILHA au palais municipal de Delmas, BIC se produira le 18 décembre à la SONAPI, pour ensuite se rendre du 19 au 23 décembre en République Dominicaine où il sera accueilli en invité d’honneur à la cérémonie de graduation de la promotion sortante des étudiants haïtiens en médecine; le 26 décembre il sera de retour au Royal Oasis dans le cadre d’un programme privé, et il sera en concert à l’Institut Français d’Haïti le 8 Janvier 2015.

Publié sur Haïti Press Network
Evens PIRRE-LOUIS

Tag Cloud:

By ak_log

Leave a comment